top of page

Création du collectif art'o sphere

Dernière mise à jour : 1 févr. 2022


Du 16 au 18 juin, la ferme Giaume à La Bocca a accueilli le Festival des talents du bassin cannois. Cette manifestation culturelle rassemblait des artistes locaux et amateurs afin d'exposer leurs œuvres dans le cadre du Mois de la créativité lancé par la Ville. Les exposants ne pouvaient pas se quitter comme ça, après de si belles rencontres artistiques et humaines. Un groupe de onze Cannois s'est rassemblé pour former un collectif d'artistes, Art 0 Sphère. Et créer. Ensemble.


ART Oʻ SPHÈRE : DES TALENTS CANNOIS RÉUNIS AUTOUR DE L'ART


« Une envie de partager et de rencontrer »


L'art occupe une grande place dans le cœur des Cannois. Ils sont nombreux à s'adonner à une activité artistique sur leur temps libre. Dessin, photographie, peinture, céramique, toutes ces disciplines étaient présentes lors du Festival des talents du bassin cannois les 16, 17 et 18 juin dernier dans le parc de la Ferme Giaume. Certains exposants ont découvert les talents de leurs voisins de stands mais aussi de palier ! C'est ainsi que l'un d'entre eux, Emmanuel Signorino, a lancé l'idée de former un collectif d'artistes pour ces amateurs passionnés. Le collectif va leur permettre de pouvoir trouver plus facilement des sponsors, des lieux d'exposition communs pour rassembler leurs œuvres comme des salles, des galeries ou même des musées. En effet, parfois, la production artistique de chacun n'est pas suffisante pour organiser une exposition surtout quand les artistes ne sont pas déjà reconnus pour leurs oeuvres « Les expositions organisées coutent cher aux exposants et nous n'avons pas les moyens financiers d'y accéder », déplore Aline Bernard, membre du collectif.


"L'idée de promouvoir le travail artistique des amateurs"

Les membres d'Art O Sphère proviennent d'horizons très différents. Le collectif est composé notamment d'un dépanneur informatique, d'animatrices scolaires ou encore d'agents municipaux de différents services. L'art est une passion que chacun a développée en dehors d'un cadre professionnel. Les sujets qu'ils traitent et les supports qu'ils utilisent ne se ressemblent pas et ils apprennent tous de leurs savoir-faire respectifs. Mais alors qu'est-ce qui les rassemble ? "Une envie de partager et de rencontrer" répond Michel Giroldo, également membre du collectif et "l'idée de promouvoir le travail artistique des amateurs. C'est la diversité qui fait que c'est intéressant", ajoute Aline. Leur soif d'apprendre est intarissable et ils ont la conviction qu'en s'unissant ils peuvent enrichir leurs savoirs artistiques et techniques. Certains d'entre eux suivent également des cours de peinture a la Ferme Giaume ou à la MJC Picaud tandis que d'autres vont faire des stages de raku, une technique japonaise d'émaillage de la poterie. "Ce collectif est basé sur l'échange, il n'est pas restrictif, nous pouvons aller voir plusieurs associations, s'appuyer sur des structures, on reste indépendants », souligne Aline Bernard.


De beaux projets à venir.

Le collectif prévoit d'organiser une exposition regroupant des oeuvres de tout le collectif au printemps prochain pour obtenir l'avis de professionnels de l'art ainsi qu'une visibilité médiatique. "On va voir quels sont nos besoins au cours de l'année mais il nous serait sans doute bénéfique d'obtenir des sponsors de la part d'entreprises ou d'autres structures» explique Aline. Pour le moment, ils se regroupent régulièrement pour travailler et optimiser leur présence sur la toile en confectionnant un site à l'image de leur art, et pour échanger et débattre des sujets qui leur tiennent à cœur comme la difficulté d'entretenir une telle passion. Se lancer dans la réalisation artistique n'est pas chose facile. Ce collectif est ouvert aux artistes locaux qui ressentent le besoin d'échanger pour mieux avancer. En se serrant les coudes, les artistes deviennent plus forts et se portent mutuellement... vers les hautes sphères ?


Michel Giroldo, membre du collectif Art O Sphère, potier/céramiste et photographe : « J'ai eu un déclic »

« J'ai toujours voulu me lancer dans la poterie mais j'ai commencé il y seulement deux ans. J'ai eu le déclic de m'acheter un tour en voyant un potier un été à La Napoule en bord de mer qui vendait pour trois fois rien ses petits pots aux passants. Pour commencer, je me suis inscrit à l'école des Beaux-arts de Vallauris. J'ai également suivi plusieurs stages de Raku, une technique d'émaillage japonaise. Maintenant, je fais des pots, des vases, des photophores, des bols et des plats en jouant de ma créativité avec les couleurs et les formes. Aujourd'hui, mon rêve est de trouver un atelier pour avoir plus d'espace et continuer à créer. Faire partie du collectif Art O Sphère peut m'y aider, mais je suis aussi à la recherche d'un mécène. »


Aline Bernard, peintre, membre du collectif Art O Sphère et lauréate du prix du public du Festival des talents : « Une formidable exposition »

« Je remercie les 4 000 visiteurs de la formidable exposition du Festival pour leurs échanges et leurs encouragements. J'ai été très émue et je ne m'attendais pas à ce que Bernard Oheix, ancien directeur événementiel du Palais des festivals et des congrès prononce mon nom et me remette le prix du public. C'est une merveilleuse reconnaissance de partage entre cette part de moi et ce qui a été perçu et emporté dans le cœur de chacun, alors encore un grand merci au public et à la Ferme Giaume autour de l'organisation de cet événement, François Behar, son directeur et Guy Camps, son président. Je me suis sentie impressionnée par la qualité du travail de chacun et j'étais surprise d'apprendre que c'était une première exposition pour la plupart des personnes présentes. »


Article paru dans le Cannes Soleil n°177 de septembre 2017


Posts similaires

Voir tout

Art Collect, Fidèle de l'espace 22

La plateforme de vente en ligne d’œuvres d’art organise sa deuxième exposition à la galerie du 24, boulevard d’Italie, du 21 juin au 5 juillet. 16 artistes y présenteront leurs œuvres, tandis que de n

Comments


bottom of page