top of page

Aline Bernard : pixels, algorithmes et humanité

Article paru dans le Nice Matin du Jeudi 9 décembre 2021

 

Le numérique qui grignote de plus en plus nos vies. Le confinement. Sa ville.

Regardez de plus près le travail d'Aline Bernard : il vous donnera une vision du monde bien à elle, que vous risquez de partager. Ce tableau par-exemple dans les gris-bleus et baptisé "Humérisation", fait partie de sa collection "Humanité virtuelle" (1)

"Bientôt, on ne pourra plus distinguer un être réel d'un personnage créé numériquement" comment l'artiste à l'âme sensible.

Et c'est effectivement le questionnement que l'œuvre inspire : est-il si loin le temps où l'on cherchera des traces d'humanités à travers les algorithmes et pixels qui nous envahissent ?


Des panneaux de signalisation revisités.

Autre série dont on est fan : "Cannes signalée".

"J'ai été autorisée à récupérer des panneaux de signalisation destinés au rebut pour leur insuffler une seconde vie. L'intitulé de cette série a été trouvé par le maire. il a découvert les tableaux lors du Suquet des arts. Et ils l'ont inspiré.". On adore "Zone 30", en référence à la naissance.

"Coup de mer", panneau initialement placé sur les pontons pour prévenir les promeneurs du danger et "BB Cannes" où l'on retrouve Brigitte Bardot, transposée sur la rampe de l'ancien marché Forville, encadré par l'ancien palais des festivals et le Suquet. Aline Bernard peint depuis l'adolescence "La nuit je me réveillais la tête pleine de couleurs. il fallait absolument que je me mette aux pinceaux". Elle continue à peindre la nuit, de temps en temps. "Le matin aussi, je me lève tôt et je peins avant d'aller travailler.". Aline Bernard travaille au service mobilité et déplacement de la ville de Cannes.


Chrystèle BURLOT

(1) qui a remporté le prix du jury 2021 du Festival des talents du bassin cannois.

Commentaires


bottom of page